Bois cassé

L’histoire raconte que le bois cassé serait né d’une faute d’inattention de monsieur Boutinon, un confiseur installé à Saint-Jean d’Angély, alors qu’il était en train de fabriquer des berlingots. Une faute d’inattention réalisée en 1904 qui lui a permis de découvrir un petit bonbon léger et croustillant en sucre cuit et de devenir célèbre dans le petit monde de la confiserie.

Authentique, le bois cassé façon Boutinon est vendu de façon naturel, sans arôme ni colorant artificiel. Mais depuis quelques années, la friandise s’exporte en dehors de la ville angérienne et les confiseurs proposent différents parfums. Une manière de se différencier du bois cassé Boutinon. Certains fabriquent même leur bois cassé devant leurs clients sans pour autant en délivrer tous les secrets de fabrication.