Carambar

Le Carambar est créé en 1954 à Marcq-en-Barœul par monsieur Fauchille, dans l’usine du Chocolat Delespaul-Havez. Ayant fait des études auprès des enfants, il pensait que les enfants aimeraient les bonbons au caramel en forme de barre1. Contrairement à une idée reçue, il n'y aurait pas eu au départ une « bavure ». Selon la rumeur, c'est par accident qu’un mélange de caramel et de  cacao aurait atterri dans une machine déréglée et aurait donné naissance à cette confiserie. Cette machine aurait produit du caramel en barres, débité ensuite à la longueur voulue ; d'où l'origine du nom Caram’Bar1. Au lancement, l'idée marketing est de faire un papier d'emballage rouge et jaune reconnaissable sur les comptoirs des épiceries avec un prix de 5 centimes, accessible à tous1. Le bonbon fait à l'origine 12 mm de large et 62 mm de long. Vinrent ensuite les points DH ; ceux-ci pouvait être échangés pour obtenir un lot en échange. En 1960, 300 millions de barres étaient vendues. En 1965, la Générale Alimentaire rachète l'entreprise Delespaul-Havez et par conséquent, la marque Carambar. En 1969, les blagues remplacent les points DH. En 1972, Caram’Bar s’allonge. Sa taille passe de 6,2 cm à 10 cm pour 12 g ce qui lui vaut le nouveau nom de Super Caram’Bar . En 1973 Caram’Bar se parfume aux arômes artificiels de fruits : fraise, orange et citron. En 1977, Super Caram’Bar perd son apostrophe pour devenir Super Carambar et passe de 12 g à 10,5 g . Une saveur réglisse est lancée mais c'est un échec commercial.

En 1980, Carambar passe sous le giron de l'entreprise française Danone qui absorbe l'entreprise Générale alimentaire. En 1984, Super Carambar s’appelle désormais Carambar et ne mesure plus que 8,5 cm pour 9,4 g. Lancement du goût cola en boulangeries. En 1990 Carambar rétrécit encore pour passer à 8 cm pour 8 g.