Bêtises de Cambrai

La bêtise de Cambrai est un célèbre bonbon de sucre cuit, aromatisé à la menthe Mitcham. Il est né vers 1830 à Cambrai, chez le confiseur AFCHAIN.

La légende raconte que la bêtise serait le résultat d’une erreur du fils de la maison qui était à l’époque apprenti. Il se serait trompé dans le dosage du sucre et du parfum et il aurait allégé la pâte par brassage. Sa mère, considérant comme ratée la fabrication de son fils, aurait traité de bêtise la faute commise… Néanmoins, le prétendu ratage fut particulièrement apprécié et fit la fortune de la famille.

Une autre version veut que l’apprenti Afchain, qui travaillait chez le confiseur Depinoy se soit trompé dans la recette en confectionnant des bonbons… Il se fit réprimander et on lui dît ‘quelles BÊTISES as-tu fait!!! ». Or en ce temps là, comme on ne jetait rien, les bonbons se vendirent au rayon des friandises cassées que l’on achetait au poids. Les clients réclamèrent ces bonbons et la réponse fut ‘Ah vous voulez des bêtises d’AFCHAIN!’ et voilà pourquoi si vous allez à Cambrai, la maison Afchain est le créateur quand la maison Depinoy revendique être l’inventeur.

Voilà pour la légende. La vérité est probablement différente… Tous les 24 du mois se tenait à Cambrai un important marché. Les hommes s’y rendaient régulièrement. Après leurs achats de bêtes, certains s’attardaient en ville pour commettre des  » bêtises  » On parlait uniquement de dépenses inutiles. Parmi ces dépenses, les bonbons de sucre cuit que l’on fabriquait sous le regard des passants et que l’on coupait avec des ciseaux à la demande. Le confiseur Afchain eut l’idée de confectionner pour cette clientèle du 24 des bonbons plus raffinés, en les parfumant à la menthe Mitcham. Il battit le sucre pour qu’il soit plus aéré et pour rendre le bonbon plus tape à l’œil et plus doux, il introduisit, sous l’aspect d’une rayure, du sucre caramélisé. Les bêtises étaient nées, mais ce n’est qu’en 1947 qu’elles firent l’objet de papillotes.

La production annuelle de bêtises de Cambrai est de 400 tonnes.

A noter, si vous allez dans la région, qu’une fois par an, l’usine Afchain organise une journée portes ouvertes. Vous pourrez alors visiter les ateliers de fabrication et le musée de la bêtise. La bêtise de Cambrai figure à l’inventaire du patrimoine culinaire du Nord Pas de Calais depuis 1992.