Éclair

Tout d’abord, il s’agit d’un gâteau d’origine française en pâte à choux façonné en forme de doigt, fourré de crème pâtissière (parfumée à la vanille, au chocolat ou au café dans les recettes classiques) et recouvert d’un glaçage au fondant.

Pour la petite histoire, l’éclair n’a pas toujours porté ce nom. Avant 1850, cette pâtisserie portait le nom de « pain à la duchesse ». C’était alors une pâtisserie en pâte à choux en forme de doigt, roulé dans des amandes.

C’est Antonin Carême, inventeur des «croquembouches» (les petits choux) et des profiteroles et l’un des plus grands pâtissiers du XIXe siècle qui a eu l’idée de moderniser et porter à la perfection les petites duchesses.

Le grand spécialiste retire les amandes, fourre la pâte de crème pâtissière ou de marmelade et recouvre le tout de sucre fondant. Selon une explication, le succès de ces petites duchesses revisitées aurait été si foudroyant qu’elles se sont répandues en France à la vitesse de l’éclair !

Cependant, même si Carême est considéré comme l’inventeur de l’éclair, il faut attendre une vingtaine d’années après sa mort pour que ce dessert se rebaptise en éclair. En fait, c’est en 1850 qu’il apparaît sous ce nom à Lyon et à partir de ce moment il va faire une carrière internationale grâce aussi au roi Edouard VII d’Angleterre qui en était un grand amateur.

 Mais alors pourquoi l’avoir appelé « éclair » ? Selon certains historiens, il s’agit d’une plaisanterie des pâtissiers de l’époque selon qui ce gâteau était si bon qu’il s’avalait en une bouchée, à la vitesse de l’éclair. D’autres pensent qu’il doit son nom à la brillance de son glaçage (brillant comme la lumière de l’éclair).

http://www.bonjourdumonde.com