Histoire

Petite histoire de la pâtisserie

C’est au Moyen Âge que s'opère la distinction entre cuisiniers et pâtissiers. Les gâteaux perdent leur caractère sacré et deviennent des mets de fête. De cette époque datent le blanc-manger, les crêpes, les flans ou encore le croissant. Avec le mariage de Catherine de Médicis avec le futur Henri II apparaissent les premières glaces ainsi que la pâte à choux inventée par Popelini, célèbre pâtissier italien. Au XVIIe siècle, Anne d'Autriche rapporte le chocolat de la cour d’Espagne, les buffets gigantesques de la cour à Versailles se parent de pièces montées tandis que Vatel invente la crème Chantilly dans le château du même nom. Mais c’est au XIXe que la pâtisserie française connaît son véritable essor. Antonin Carême publie son ouvrage "le Pâtissier royal", qui fait toujours référence. Les repas se terminent par des millefeuilles, vacherins, savarins, profiteroles ou encore des éclairs et des religieuses. 

Les nouvelles tendances de la pâtisserie Bûches légères glacées ou bavaroises, religieuses violettes ou orangées... Si les classiques de la pâtisserie font un retour en force en ce début de XXIe siècle, beaucoup sont revisités par des pâtissiers devenus stars dans le sillage de Pierre Hermé. Philippe Andrieu, Christophe Michalak, Christophe Felder ou Philippe Conticini voyagent dans le monde entier, "signent" leurs créations et présentent leurs "collections" dans des pâtisseries-écrins, tels des bijoux chez un grand joaillier.

Read more at: http://france.fr/fr/infosredac/patisserie-francaise

Un poco de historia de pastelería

Es en la Edad Media donde tiene lugar la distinción entre cocineros y pasteleros. Los pasteles pierden su carácter sagrado y se convierten en platos festivos. A partir de este período datan el “blanc-manger), panqueques, flanes o media luna. Con el matrimonio de Catalina de Médicis con el futuro Enrique II aparecen el primer helado y la masa de hojaldre inventados por Popelini, famoso pastelero italiano. En el siglo XVII, Ana de Austria trajo el chocolate de la corte española, los gigantes bufés de aparador en Versalles decorados con piezas montadas mientras Vatel inventó la crema de Chantilly en el castillo del mismo nombre. Pero es en el siglo XIX que la pastelería francesa conoce su crecimiento real. Antonin Carême publica su obra "El Pastelero real", que  es referencia. Las comidas terminan con milhojas, vacherins, savarins, profiteroles o palos de jacob y religiosas.

Si los clásicos de la pastelería reaparecen a principios del siglo XXI, muchos son revisitados por pasteleros que se convierten en estrellas a raíz de Peter Hermé. Philippe Andrieu, Christophe Michalak, Christophe Felder y Philippe Conticini viajan por todo el mundo, "firman" sus creaciones y presentan sus "colecciones" en cofres de joyas, como joyas en un gran joyero.