Alléluia

Biscuit sec d'aurigine audoise, existant sous 3 formes; allongée à la manière d'un éclair (15 cm de longueur, 7 cm d'épaisseur environ), arrondie, de taille moindre (4 cm de diamètre environ), recouvert de sucre glace, aux contours irréguliers, de couleur dorée, ou sous l'aspect d'un huit, nappé de caramel, au goût caractéristique du cédrat. Traditionnellement consommé au goûter, pendant les fêtes de Pâques et de la Toussaint. (Spécialité de la ville de Castelnaudary)

Un grognard de l'empire, hébergé chez un pâtissier, aurait, dit-on, laissé en remerciement une recette glanée au cours de ses campagnes ; la légende veut que le pâtissier est exécuté la recette à l'occasion d'une visite que le pape Pie VII aurait faite à la ville au moment de Pâques, et qu'il ait baptisé les gâteaux "alléluias".

La recette est tenue secrète par la Maison Belloc, à Castelnaudary qui est désormais la seule à proposer ce gâteau dans la ville.