Sucres naturels - Azúcares naturales

Provenant directement de la nature et ne subissant aucune transformation, ils sont naturellement riches en sucre et contiennent des minéraux et des vitamines. Leur pouvoir sucrant est plus fort que le sucre blanc.

Miel

Produit par les abeilles à partir des fleurs, il en existe de nombreuses sortes aux goûts très différents (lavande, forêt, mille fleurs, sapin, romarin, châtaignier, etc.). Utilisé depuis la nuit des temps, le miel se voit attribué de nombreuses vertus médicales. Il faut éviter de le chauffer pour ne pas détruire ses enzymes.

Sirop d'érable - Jarabe de arce

Le sirop d'érable est obtenu par concentration d’eau d’érable (un arbre). Son goût est très particulier, ambré et parfumé.

Sirop d'agave - Jarabe de agave

C’est un nectar extrait d’une plante mexicaine, l’agave. Riche en fructose, il a un pouvoir sucrant que l'on a dit supérieur au sucre et se révèlerait un peu moins fort en calories. Il est donc considéré comme un édulcorant naturel. 

Sirop de stévia

Issu d’une plante d’Amérique du Sud, il est beaucoup plus sucrant que le sucre (jusqu'à 400 fois plus) et ne contient aucune calorie. Il est cependant difficile à doser.

Le xylitol de bouleau

Extrait de l’écorce de bouleau, il a l’avantage d’avoir le même goût et le même pouvoir sucrant que le sucre blanc avec un index glycémique beaucoup plus faible.
Le xylitol peut être utilisé dans n’importe quelle préparation mais il faut savoir qu’à la cuisson, son goût sucré augmente.
100 g de xylitol = 100 g de sucre

Attention: Consommé en trop grandes quantités, le xylitol pourrait avoir des effets diarrhéiques. Il est donc conseillé de ne pas dépasser 50g par prise.

Sirop de malt

Le sirop de malt d’orge est une sorte de mélasse sucrée, destinée à enrichir, parfumer et sucrer certaines pâtisseries mais est également utilisé dans la fabrication de la bière (par fermentation) et du whisky (par distillation).
Il est tiré de grains d’orge germés, séchés, grillés puis moulus afin de donner une farine qui est aussitôt mise en fermentation.
L’amidon contenu dans cette farine se transforme alors en sucres, le maltose.

Sirop de maïs

Composé principalement de glucose, il est préparé à partir de fécule de maïs.
Largement employé en confiserie, il se retrouve également dans les boissons, les fruits en conserve, les crèmes glacées, les aliments pour bébés, les confitures et les gelées.

Sirop de riz

Il est obtenu à partir de la fermentation de riz brun et d’orge entier et a une légère saveur de caramel.
Constitué à  45 % de maltose et 3 % de glucose, les industriels tirent profit du fait que ces sucres ne soient pas assimilés en même temps dans la fabrication de barres énergétiques destinées aux sportifs.
Le sirop de riz brun est parfait en remplacement du sucre et de la cassonade dans la préparation de desserts maison.

Sirop de blé

Constitué d’amidon, de blé et d’eau, ce sirop est sans gluten et sa texture, très fluide, est particulièrement appréciée.
Neutre, il remplace le sucre dans toutes les préparations et est un allié de taille dans la réalisation de gâteaux, muffins et autres desserts gourmands.

Sirop de Yacon

Peu connu, le sirop de Yacon, dont l’aspect rappelle celui du caramel, est extrait d’un tubercule péruvien.
Il est composé de fructo-oligosaccharide, un sucre qui ne pénètre pas l’organisme et qui, n’étant pas assimilé, ne provoque pas de pics d’insuline.
Le sirop de Yacon est également riche en potassium et antioxydants.
25 g de sirop de Yacon = 150 g de sucre

Sucre de coco

Provenant de la sève de la fleur de cocotier, le sucre de coco ressemble au sucre roux, et peut donc être utilisé de la même manière.
Il a également l’avantage de posséder un index glycémique très bas.

La caroube

Le plus souvent présentée en poudre, elle est issue du fruit du caroubier, un arbre méditerranéen et peut être utilisée dans la réalisation d’entremets.
Riche en fibres, en calcium et en tanins protecteurs, la caroube a un goût chocolaté et est facile à digérer.

L'Amazake

Elle est obtenue en mélangeant du riz cuit et de l’amidon de riz.
Cette bouillie fermentée assez épaisse est généralement utilisée dans les régimes macrobiotes afin de remplacer le sucre.
Bien qu’elle soit intéressante d’un point de vue nutritionnel, l’amazake est difficile à trouver.
Elle est utilisée en mélange à des purées de fruits frais ou secs ou en boisson, diluée dans de l’eau.

Kitul

Extrait de la sève des tiges des fleurs du palmier de Ceylan, il est riche en minéraux tels que le calcium et le fer ainsi qu’en vitamines B1, B12 et C.

Édulcorants

Très utilisés dans l’industrie alimentaire, le plus connu est l’aspartame. Leur pouvoir sucrant est très fort, leur apport calorique est modique, voir complètement nul et certains ont un arrière-goût parfois désagréable.
De plus, tous ne supportent pas la cuisson et ils entretiennent l’envie et le besoin de sucre.
En effet, lorsqu’on les consomme, ils transmettent une fausse information à l’hypothalamus.
Le cerveau déclenche alors une réponse « insulinique », qui aboutit à une sorte de crise d’hypoglycémie stimulant l’envie de manger.
Ce leurre peut donc, paradoxalement, faire grossir.
10 g d’aspartame = 100 g de sucre

À savoir: La toxicité à haute dose des édulcorants fait toujours débat.
Les géants de l’industrie agroalimentaire clament leur innocuité et les scientifiques ne l’entendent pas de la même oreille.