Sucre d’orge de Moret : le bonbon des anges

Durant plus de 300 ans, les religieuses du couvent Notre Dame des Anges de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) ont fabriqué ce sucre d’orge, l’un des plus vieux bonbons de France.

Les Bénédictines de Moret dirigées par leur première supérieure, Élisabeth Pidoux, cousine de La Fontaine, avaient mis au point au début du XVIIe, un « bâton » qui calmait les maux de gorge. Très prisé des moines au départ, la cour de Louis XIV adopta bien vite ce sucre d’orge de Moret sous la forme d’une pastille, en particulier les orateurs comme Bossuet.

Recette secrète perdue… et retrouvée
À la Révolution, le couvent disparu et si sœur Félicité n’avait pas gardé le secret qu’elle fit remettre aux nouvelles religieuses qui se réinstallèrent à Moret, la recette et le tour de main se seraient perdus ! Depuis le milieu du XIXe, c’est même devenu une spécialité emblématique de la ville. Pourtant, rien n’a changé dans sa fabrication ; aucun rajout, pas de colorant et sans agent de saveur… Rien que du sucre de canne qui cuit dans une tisane d’orge.

Et si les sœurs, installées place Royale face à l’église dans une très belle demeure à colombage, s’en sont définitivement allées en 1970, elles ont à leur tour confié la recette à un confiseur de leurs amis. Conservant ses caractères traditionnel et artisanal, le bonbon se présente aujourd’hui sous deux formes, en bâtonnet, selon la recette originelle ou en berlingot, petit cœur transparent marqué d’une croix et des initiales R et M pour « Religieuses de Moret ». Depuis 2012, c’est la société Des Lys chocolat de Nemours qui a racheté la recette et qui a le monopole de la fabrication.

Moulin gourmand
Installé au Moulin Provencher, situé sur les chutes du Loing, à la sortie de Moret, en direction d’Écuelles. Un pont médiéval, une passerelle en bois… et le visiteur pénètre dans un petit musée gourmand qui raconte l’histoire du sucre d’orge, un bonbon 100 % naturel. Il présente les ustensiles nécessaires à sa fabrication, met en scène une religieuse au travail. Il rappelle aussi que le sucre d’orge était une gourmandise adorée de grands personnages qui appréciaient ce vieux bonbon, l’un des plus vieux du monde, tant pour son goût que pour ses qualités thérapeutiques !

Informations pratiques : 
Maison du sucre d’orge — Place Royale — 77250 Moret-sur-Loing. Tél. : 01 60 70 24 53
Musée du sucre d’orge — Moulin Provencher — 5 rue du Puits du Four — 77250 Moret-sur-Loing
Site Internet : http://www.msl-tourisme.fr/francais/loisirs/histoire-et-patrimoine.html

 www.france-pittoresque.com/spip.php?article15231