Touron d’Alicante

Le touron (turrón en espagnol, torró en catalan) est une confiserie espagnole à base de miel, de sucre, de blanc d’œuf, et d’amandes entières ou pilées. Il se présente sous la forme d’une tablette rectangulaire ou circulaire de différentes tailles.

L’origine du mot est incertaine. Certaines propositions le rattachent au catalan torrar, du latin torrere (« faire griller ») ou encore à terraterró signifiant « (motte de) terre », allusion à sa couleur. On trouve des références écrites dès le Moyen Âge dans le Royaume de Valence, où il était une sucrerie propre aux très riches et aux jours de fête. Par exemple, on sait qu’on en avait consommé lors du mariage de la fille du roi Jacques Ier. d’Aragon (XIIIè siècle). Le plus ancien est le nougat dit dur, à base d’amandes ou de noisettes, dont on appréciait la finesse et la légèreté en contraste avec le croquant.

Aujourd’hui, le touron est répandu dans toute l’Espagne surtout durant les fêtes de Noël. À la différence du nougat, le touron offre un pourcentage élevé d’amandes dans son élaboration, 60 % ou plus selon les catégories et les fabricants. Le touron praliné au miel est une confiserie typique du Roussillon en France fabriqué à partir d’un touron croquant aux amandes, réduit en une pâte très fine puis cuit pour exprimer les arômes d’amandes et de miel.

Le nougat d’Alicante est l’un des plus traditionnels, des plus populaires et des plus connus en Espagne et dans le monde. Il est composé d’amandes et de miel. On appelle également touron toute variété de sucreries de Noël ressemblant au touron traditionnel, mais à base d’autres ingrédients comme la noix de coco, la crème catalane, les fruits confits ou le chocolat.

Ce nougat «dur» très populaire, il est très facile à préparer et est donc recommandé pour cuisiner avec les enfants.

Ingrédients : pour environ 700 g de touron

375 g d’amandes grillées

175 g de miel

100 g de sucre

Gouttes d’anis

25 ml d’eau

1 blanc d’œuf

Papier azyme pour nougat

Préparation :

Mélanger le sucre dans une casserole avec l’eau d’eau pour former le sirop.

Dans une autre casserole, faire chauffer le miel jusqu’à ce qu’il devienne liquide.

Mélanger le miel avec le sirop et mettre le tout sur le feu jusqu’à ce qu’il atteigne la pointe du caramel.

Ajouter les amandes coupées en morceaux, quelques gouttes d’anis et les blancs d’œufs battus à la neige.

Travailler le mélange jusqu’à ce qu’il ait une texture uniforme.

Placer le mélange dans plusieurs moules muni de papier azyme en dessous et sur le dessus.

Lorsque les moules sont pleins, placer une attelle avec un fer à repasser dessus et laisser ainsi durant plusieurs jours pour que le nougat se forme.

Déguster !

https://culture-crunch.com/2019/11/30/touron-dalicante-la-recette-facile/

Touron de Jijona

Le touron d’or de Jijona ou torró de Xixona (valencien) ou turrón de Jijona (castillan) est un touron tendre, mou à base d’amandes en poudre, de blanc d’œuf et de miel qui bénéficie d’une AOP. Il forme un nougat de couleur marron, très sucré . Il est originaire de la ville de Jijona (province d’Alicante).

L’origine du mot turrón en espagnol et torró en catalan est incertaine. Certaines propositions le rattachent au catalan torrar, du latin torrere (« faire griller ») ou encore à terraterró signifiant « (motte de) terre », allusion à sa couleur. On trouve des références écrites dès le Moyen Âge dans le Royaume de Valence, où il était une sucrerie propre aux très riches et aux jours de fête. Par exemple, on sait qu’on en avait consommé lors du mariage de la fille du roi Jacques Ier. d’Aragon (XIIIè siècle). Le plus ancien est le nougat dit dur, à base d’amandes ou de noisettes, dont on appréciait la finesse et la légèreté en contraste avec le croquant. Aujourd’hui, le touron est répandu dans toute l’Espagne surtout durant les fêtes de Noël. À la différence du nougat, le touron offre un pourcentage élevé d’amandes dans son élaboration, 60 % ou plus selon les catégories et les fabricants. Le touron praliné au miel est une confiserie typique du Roussillon en France fabriqué à partir d’un touron croquant aux amandes, réduit en une pâte très fine puis cuit pour exprimer les arômes d’amandes et de miel. 

Ingrédients : pour 1,5 kg de touron

450 g de miel

350 g d’amandes

100 g de noisettes

450 g de sucre

5 blancs d’œufs

1 c. à c. de cannelle en poudre 

Préparation :

Mettre les amandes et les noisettes dans un moule muni de papier sulfurisé et enfourner à 180 ° C durant 5 min pour les faire griller.

Hacher finement les amandes et les noisettes dans un mortier en les écrasant au pilon (ou au mixeur) jusqu’à l’obtention d’une pâte molle.

Dans une casserole, faire chauffer le miel avec le sucre jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu, puis laisser refroidir légèrement.

Dans un bol, battre les blancs d’œufs en neige ferme et les ajouter à la pâte d’amandes et de noisettes.

Remuer constamment avec une spatule en bois durant environ 10 min.

Sortir du feu et verser dans un moule tapissé de feuilles azyme.

Laisser refroidir, puis saupoudrer d’une cuillerée à café de cannelle.

Servir et déguster.

https://culture-crunch.com/2019/11/30/touron-dalicante-la-recette-facile/

Touron d’Agramunt

Le touron (turrón en espagnol, torró en catalan et nougat en français) est une confiserie espagnole à base de miel, de sucre, de blanc d’œuf, et d’amandes entières ou pilées. Il se présente sous la forme d’une tablette rectangulaire ou circulaire de différentes tailles.

L’origine du mot est incertaine. Certaines propositions le rattachent au catalan torrar, du latin torrere (« faire griller ») ou encore à terraterró signifiant « (motte de) terre », allusion à sa couleur. On trouve des références écrites dès le Moyen Âge dans le Royaume de Valence, où il était une sucrerie propre aux très riches et aux jours de fête. Par exemple, on sait qu’on en avait consommé lors du mariage de la fille du roi Jacques Ier. d’Aragon (XIIIè siècle). Le plus ancien est le nougat dit dur, à base d’amandes ou de noisettes, dont on appréciait la finesse et la légèreté en contraste avec le croquant.

Aujourd’hui, le touron est répandu dans toute l’Espagne surtout durant les fêtes de Noël. À la différence du nougat, le touron offre un pourcentage élevé d’amandes dans son élaboration, 60 % ou plus selon les catégories et les fabricants. Le touron praliné au miel est une confiserie typique du Roussillon en France fabriqué à partir d’un touron croquant aux amandes, réduit en une pâte très fine puis cuit pour exprimer les arômes d’amandes et de miel.

L’IGP torró d’Agramunt est un touron dur généralement rond, préparé avec des amandes ou des noisettes, du miel, du blanc d’œuf et inséré entre deux hosties.

Il est originaire de la ville d’Agramunt dans la province de Lérida en Catalogne.

Ingrédients : pour 750 g de nougat

1 blanc d’œuf

400 g de miel de romarin

400 g de noisettes

Pain azyme

Sel

Préparation :

Faire griller les noisettes au four ou dans une poêle sans gras sans cesser de remuer.

Laisser tiédir et enlever la fine peau. Mettre de côté.

Dans une casserole, verser le miel et faire cuire à feu doux jusqu’à ébullition.

Continuer à faire cuire tout en remuant jusqu’à 116 à 125 °C (point de boulé : une goutte de miel versée dans un verre d’eau froide durcit comme le verre).

Sortir du feu et laisser tiédir.

Monter le blanc en neige ferme avec un peu de sel.

Ajouter peu à peu le blanc en neige au miel et battre pour obtenir un appareil bien homogène.

Remettre sur feu doux et faire cuire tout en remuant.

Sortir du feu.

Ajouter les noisettes entières et bien mélanger pour recouvrir les noisettes.

Munir un plan de travail de papier sulfurisé.

Former des disques de 10 cm de diamètre avec la pâte à touron encore chaude sur des feuilles rondes de pain azyme de même taille et recouvrir avec une autre feuille.

Mettre au réfrigérateur.

https://culture-crunch.com/2019/12/04/touron-dagramunt-la-recette-facile/