Bouillon Chartier, l’adresse mythique du Paris populaire

Institution parisienne depuis sa création en 1896, la brasserie Bouillon Chartier est l’un des bouillons les plus connus et réputés de Paris. On part sur les traces de son histoire !

Où déjeuner quand on est un ouvrier parisien au tournant du XXe siècle ? Dans un bouillon évidemment puisque ce sont les restaurants les moins chers de Paris à l’époque !

Qu’est-ce qu’un bouillon ?

L’histoire des bouillons parisiens commence dans les années 1860. Pierre-Louis Duval, boucher de renom, cherche alors une solution pour arrêter de gâcher les morceaux les moins nobles de sa viande. Il décide d’ouvrir un restaurant pour les ouvriers des Halles où les prix seront faibles et les repas généreux. Son restaurant ouvert, il prépare un hochepot de boeuf dans son bouillon, ce qui donnera le nom au lieu. Les bouillons prennent rapidement de l’ampleur et en quelques années se multiplient : au début du XXe siècle, on pouvait en trouver près de 250 dans Paris… dont le fameux Bouillon Chartier !

Le bouillon historique des Grands Boulevards

Créé en 1896 par Frédéric et Camille Chartier, le Bouillon Chartier voit le jour dans la rue du Temple. Une seconde adresse ouvre quelques années plus tard dans la rue du Faubourg Montmartre ; c’est cette adresse que nous connaissons encore aujourd’hui. Décoré dans un style typique de la Belle Époque, le lieu, classé monument historique, n’a rien perdu de sa superbe : la hauteur sous plafond impressionnante de sa grande salle, ses lampes à boules, ses meubles boisés, ses immenses miroirs et ses ferronneries son relativement sobres par rapport à d’autres bouillons, mais nous replongent immédiatement à l’époque où les Grands Boulevards étaient le cœur de la vie parisienne.

Et aujourd’hui ?

Encore aujourd’hui, les assiettes valsent à une vitesse folle, les serveurs se pressent dans tous les coins et les plats sont préparés en grande quantité. Avec plus d’un millier de couverts servis par jour, des prix imbattables et un statut mythique qui fait office d’aimant à touristes, le lieu attire toujours autant les affamés.

Comptez entre 1 € à 6,80 € pour l’une des 18 entrées proposées à la carte, de 8,50 € à 13,50 € pour un plat (Daurade royale au four sauce vierge, choucroute, Andouillette grillée, Tête de veau sauce gribiche…) et 4 € ou moins pour un dessert. Que l’on ne s’attende pas à déjeuner dans un restaurant étoilé : ici, c’est à la bonne franquette… version haute-fréquence !

 https://vivreparis.fr/bouillon-chartier-ladresse-mythique-du-paris-populaire

 Bouillon Chartier, la mítica dirección del París popular

 Institución parisina desde su creación en 1896, la cervecería Bouillon Chartier es una de las más conocidas y reputadas de París. ¡Sigamos los pasos de su historia!

 ¿Dónde almorzar cuando eres un trabajador parisino de principios del siglo XX? En un bouillon, por supuesto, ya que eran los restaurantes más baratos de París en ese momento!

 ¿Qué es un bouillon?

 La historia de los bouillons parisinos comienza en la década de 1860. Pierre-Louis Duval, un carnicero de renombre, buscaba una solución para dejar de desperdiciar los trozos menos nobles de su carne. Decidió abrir un restaurante para los trabajadores de Les Halles donde los precios fueran bajos y las comidas generosas. Cuando su restaurante abrió, preparó un hochepot de carne en su caldo, lo que le dio el nombre al lugar. Los bouillons crecieron rápidamente y en pocos años se multiplicaron: a principios del siglo XX, había casi 250 de ellos en París... ¡incluyendo el famoso Bouillon Chartier!